La rhinoplastie ou chirurgie esthétique du nez est une chirurgie de l’équilibre.

Rhinoplastie Toulouse : Chirurgie du nez

L’évolution générale de la rhinoplastie va vers des traitements plus individualisés. La chirurgie esthétique du nez se fait globalement moins agressive et moins dépersonnalisante, en cherchant surtout à supprimer ou atténuer «ce qui ne va pas» plutôt que de tout changer. Il est souvent plus approprié d’effectuer une somme de modifications ciblées qu’un changement radical.

Il faut aussi faire la différence entre ce qui est beau isolé et ce qui est en harmonie avec le reste du visage, parfois aussi hélas entre ce qui est rêvé et ce qui est raisonnablement possible: Un indice pour le comprendre: Il a probablement été plus écrit sur les rhinoplasties secondaires (reprises, retouches et traitement des mauvais résultats) que sur les primaires…

La chirurgie esthétique du nez associe trois gestes :

  • Un sur les cartilages des ailes du nez et de la pointe qui peut être déplacée vers le haut ou vers l’arrière, ou modifiée (affinée ou redessinée)

  • Un sur la cloison redressée, raccourcie moins « pendante »

  • Un sur l’arête ostéo-cartilagineuse (enlever « la bosse »)

  • Pour combler ou régulariser un «creux», on utilise souvent alors des greffes de cartilage afin que la peau se redrape sur la nouvelle charpente ostéo-cartilagineuse. Les qualités d’élasticité de la peau sont alors cruciales.

Le plus souvent, les gestes sont effectués pat voie endonasale ( les incisions sont à l’ intérieur des  narines). Dans d’autres cas il vaut mieux utiliser une voie externe ( incision cutanée dans la partie fine située entre les narines et dans la partie basse de l’ intérieur des narines)

  • Et la rhinoplastie médicale ?

La rhinoplastie médicale, c’est l’ajout d’une petite quantité d’acide hyaluronique entre la peau et l’os ou le cartilage. On peut ainsi atténuer un peu une bosse ou une déviation, gommer certaines irrégularité post chirurgicales. C’est donc un produit résorbable, ce qui permet par exemple de tester différentes approches, mais qu’il faudra renouveler.

Rhinoplastie Toulouse : Anatomie schéma

BON À SAVOIR

La chirurgie esthétique du nez est une chirurgie de compromis et d’équilibre entre le caractère, l’image de soi de départ, l’équilibre avec le reste du visage, et le « nez idéal ». Il est intéressant de discuter des différentes approches possibles sur des photos que l’on retouche: c’est une aide a la décision et a la  planification du geste… mais en aucun cas un contrat !

La majorité des demandes de chirurgie porte sur un nez trop grand proportionnellement au visage, souvent associé à :
– Une bosse visible de profil
– Un nez trop large de face
– Une pointe de nez plongeante
– Une pointe de nez trop épaisse ou, au contraire, trop fine
– Des narines trop larges
La chirurgie du nez peut être pratiquée à la fin de la croissance osseuse, en moyenne 16 ans pour les filles et 17 ans pour les garçons.

Même si beaucoup d’interventions rentrent dans le cadre de l’assurance-maladie, les techniques utilisées sont très différentes selon que l’aspect extérieur ou la gêne respiratoire passent en premier : il faut donc  exposer ses problèmes avec objectivité et énoncer très clairement ses priorités dés le début de la consultation.

Si les « retouches » sont  souvent esthétiquement intéressantes – d’autant qu’elles sont en règle beaucoup plus légères que l’intervention de départ – Il faut par contre comprendre qu’elles sont délicates et  savoir ne pas courir des risques exagérés en pratiquant des interventions trop nombreuses ou trop rapprochées.

FICHE D’INFORMATION