Cuisse et bras à Toulouse

Chirurgie esthétique des cuisses et des bras : Liposuccion isolée ou chirurgie plus complète ?

Cuisses et bras, liposuccion à Toulouse

– Chirurgie esthétique à Toulouse : Liposuccion Cuisses & Bras –

– Chirurgie esthétique à Toulouse : Liposuccion Cuisses & Bras –

Liposuccion isolée

 C’est bien entendu la règle au niveau de la « culotte de cheval » .

Au niveau des bras et de la face interne des cuisses, la liposuccion diminue le volume et « recolle » la peau en face des zones travaillées. Le résultat reste en règle très correct au niveau de la face interne de la cuisse à condition de savoir s’adapter au potentiel de rétraction de la peau, il faut savoir que la marge de manœuvre est plus réduite pour le bras.

Dermolipectomie

La lipoaspiration recolle la peau mais ne la retend pas vraiment : Dans les cas les plus importants il faut donc choisir entre une amélioration moins poussée mais  peu agressive (sans cicatrices) et un geste plus complet.
Pour la chirurgie esthétique des bras, le problème est d’accepter la cicatrice : elle  est parfois  discrète  et positionnée dans l’aisselle. Si on est obligé de pratiquer une cicatrice le long du bras, même correctement placée (invisible bras le long du corps), elle peut être pendant longtemps visible lorsque on le lève…Mais parfois c’est la seule solution !

Le lifting de la face interne des cuisses

Le lifting de la face interne des cuisses est une chirurgie qui ne donnera satisfaction qu’à une personne très motivée : C’est une intervention vite agressive ou les « petits soucis » comme les complications esthétiques sont statistiquement plus présents, ce qui fait que certains chirurgiens ne la pratiquent pas ou plus. Dans la majorité des cas c’est une chirurgie qui nécessite une intervention isolée où ne peut être associée qu’avec des gestes rapides et légers… mais parfois c’est la seule solution !

BON À SAVOIR

Une prise en charge est possible, après accord préalable mais uniquement dans les cas de « chirurgie réparatrice » (c’est a dire pour améliorer l’usage des membres)  « après amaigrissement pour obésité morbide, dans les suites de la chirurgie bariatrique, en postopératoire ou en post gravidique »  (Source: CCAM V10).

FICHE D’INFORMATION